Master mind, la maîtrise du mental.



 Auteur :


 

Navigation rapide      >>     

 

Les Influences.


1) Programmation : verbale
ce que nous ENTENDONS (entendre = écoute sans volonté, automatique)
Après la conception cela crée déjà des émotions positives ou négatives.

Aujourd’hui, si notre inconscient doit choisir dans une certaine situation (réaction) entre une émotion (« blueprint ») et le logique, il va choisir l’émotion. Et c’est fort probable que cela n’est pas la bonne réaction ou comportement.

2) Programmation : modèles
Ce que nous avons VU (voir sans distinction). Nos parents, notre entourage nous sert comme modèle dès la naissance. Donc, nous faisons la même chose – comme notre histoire du rôti le montre. Cela « imprime » nos croyances et nos habitudes dans notre « blueprint ». Exemple : les singes voient, les singes font – copier. Nous faisons quasi de même – ou le contraire par rébellion, rage ou devoir se prouver.

3) Programmation : incidents spéciaux / expériences
Cela veut dire : relier un événement avec une souffrance ou grande peur. Relier un événement avec un modèle. Exemple : Un enfant, 2 ans, est au restaurant avec ses parents mangeant une glace qu’elle adore et avec grand plaisir. Tout un coup, juste à côté, quelqu’un tape sur une autre personne qui tombe par terre et reste inerte. L’ambulance doit venir. Cet enfant a un « blueprint » de : savourer une glace = violence et en suite : peur de la violence en se sentant victime.
.
Autre exemple : Une fille aimerait s’acheter un chocolat juste à côté au kiosque. Elle demande à sa maman des sous. Maman l’envoie chez papa en disant qu’elle n’a pas de sous. La fillette supplie son papa et lui il donne des sous. Heureuse, elle part pour s’acheter son chocolat. Son « blueprint » contient maintenant : les femmes n’ont pas d’argent, ce sont les hommes. Plus tard, mariée, elle va avoir l’attente que son mari lui donne de l’argent…. Et sa fille va demander son papa pour des sous. Et voici le cercle vicieux d’une même programmation du « blueprint ».

Nous fonctionnons sur des peurs, la haine (malheur), les manques et la dépendance au lieu du courage, de l’amour (bonheur), l’abondance et l’indépendance. En vivant sur des peurs, des besoins et des obligations, les résultats sont négatifs. En changeant et en ayant du courage, des objectifs et la joie, les résultats sont positifs. Pour y arriver, nous sommes obligés de transformer le « blueprint ».

Cela permet de sortir des sentiments d’être « petit », incapable et sans valeur. Nous devenons « grand », capable et connaissons et utilisons nos valeurs.

Les problèmes que nous tracassons jour et nuit peuvent être vécu :

Soit nous les évitons ou nous en débarrassons sans les résoudre. Dans ce cas nous sommes « petit ». Focalisation : problèmes.

Soit nous avons grandit intérieurement et nous nous sentons capables de les résoudre en utilisant nos valeurs. Focalisation : solution.

Autrement dit : arrêter et sortir d’être une personne « cassée », mécontente et toujours soucieux pour les autres et le monde entier sans souci pour elle – même. Devenir une personne qui utilise son grand potentiel inné et être « entier », content et joyeux.

Voilà une image :
Mécontent des nos fruits (résultats) de noter arbre de vie, il ne sert à rien de vouloir changer les fruits (monde extérieur). Donc nous sommes obligés de changer les graines, creuser la terre et renforcer les racines (monde intérieur). C’est ainsi que nous devenons heureux avec nos futurs fruits (résultats). Ou ce qu’on appelle créer son avenir.

Pour la transformation du « blueprint » nous devons sortir de vivre comme des marionnettes, joués par nos conditionnements et habitudes. Cela nécessite d’être conscient de nos pensées, notre mental. Observer ce que nous pensons et comment nous agissons. Vivre des choix réels au lieu de laisser le vieux programme de passé tirer les fils de notre vie.

Les vieux schémas du « blueprint » et donc des pensées et émotions négatives « bouffent » toutes nos énergies et finalement nous rendent tendus, stressés et très fatigués et dépressifs, voir malade.

Dès que nous avons un « blueprint » avec des empreintes changées en utilisant nos valeurs et talents innées, étant capable d’observer nos pensées, nous pouvons alimenter seulement les éléments positifs. Les énergies coulent tout plein et nous sommes de bonne humeur, détendu, serein et dans un grand bien-être. Voir en bonne santé.

En pouvant choisir consciemment les émotions positives, cela donne des pensées du pouvoir.
 
 

page précédente : Master mind, la maîtrise du mental. page 2 / 3 page suivante : Il y a une différence entre « pensées de pouvoir » et «pensées positives ».
 

www.portail-sante.ch www.portail-sante.fr www.portail-sante.be