La Pédagogie - Le monde de l'enfance



Préambule : La société actuelle provoque un grand fossé entre elle et le monde de l'enfant. On ne respecte plus comme avant son rythme biologique et c'est l'enfant qui doit s'adapter au monde adulte.
Toujours plus vite… Vivre dans le stress… s'adapter très rapidement…

 Auteur : Pascale AA Thommen, Aromathérapeute - Conseillère en Naturopathie/agréé ASCA.

Centre d'Enseignement et de Bien-Être AromaVôtre ASTN Du bilan de santé au massage thérapeutique relaxant... Centre complet pour répondre à toutes vos questions. Divers Formations et ateliers... Toutes les informations détaillées : www.astn.ch.

Adresse : Rue de Montchoisi 3
1350 Orbe (Vaud)

Tél : 024/441.31.27
 

Navigation rapide      >>     

 

Le Monde de l'Enfance


La société actuelle provoque un grand fossé entre elle et le monde de l'enfant. On ne respecte plus comme avant son rythme biologique et c'est l'enfant qui doit s'adapter au monde adulte.
Toujours plus vite… Vivre dans le stress… s'adapter très rapidement…
Voilà déjà quelques points qui font qu'un enfant ne se trouvant pas dans "ce moule", devient un enfant à problèmes pour la société.

Comme les parents et grands parents sont souvent très pris par leur travail ou leurs activités, ils ne peuvent plus jouer leur rôle : être à l'écoute et prendre du temps pour l'enfant…
Quand un problème arrive, il est souvent tard ! Car n'ayant pas perçu les signes avant coureur.

Avant on faisait confiance à son instinct. Mais maintenant, l'analyse prend le dessus et bon nombre de parents se trouvent perdus, pris entre leur savoir et l'information des médias.

Un enfant a tout d'abord besoin de limites.
Elles sont là pour lui permettre de se construire avec confiance et sécurité. Sans ses limites, l'enfant va toujours plus loin et ne comprends donc pas où se situent les règles. Les parents n’ont pas besoin d'être autoritaires. L'enfant apprend très vite à se contrôler et à s'arrêter quand les limites sont bien définies. Alors l'harmonie familiale s'en ressent.

Il est très important de comprendre que l'enfant a aussi besoin qu'on soit là un moment. Et que pour lui. Si dans une famille il y a plusieurs enfants, il faudra régulièrement faire une activité avec chacun des enfants. Mais attention pas une activité qui ferait partie du quotidien. Il suffit juste de lui consacrer un petit moment rien que pour lui : une promenade, la lecture d'une histoire, etc.

Dès que le comportement d’un enfant change, qu’il devient fatigué, qu’il a de la peine à se concentrer, à dormir, qu’il a mal au ventre ou qu’il est inquiet, il ne faut pas minimiser le symptôme ! Bien au contraire, il s’agit d’essayer de comprendre d'où vient la cause en parlant également avec lui.
Si on ne trouve rien, il vaut alors mieux en parler avec une tierce personne, compétente dans le domaine de l'enfance, afin que ces symptômes ne s'aggravent pas. Personne ne voudrait se trouver dans une situation qu’il n’arrive plus à maîtriser ?

L'enfant a lui aussi son propre rythme biologique et dans la mesure du possible, il faut trouver des moyens pour respecter ce rythme.

Parler avec l'enfant, c'est le respecter en tant qu'individu. On n'a pas besoin de lui donner des explications ou des informations savantes. L’enfant a juste besoin qu'on lui dise les choses afin qu’il les comprenne. Si on ne le trompe pas et qu’on on ne lui cache rien, si on lui fait confiance et que surtout il n'y a pas d'injustice, Il arrivera très bien à analyser les situations.

En résumé, ne le laissez pas diriger votre vie ! Mais apprenez-lui à construire la sienne. Il vous le rendra bien !

Je suis conseillère en naturopathie et diplômée nurse (dit aussi puéricultrice) depuis le début des années 80 et j'ai toujours travaillé avec ou pour les enfants comme nurse, maman et actuellement comme naturopathe...

Lors de mes études, tout était assez clair : les maladies enfantines, le mode d'éducation, les règles… Les mamans utilisaient beaucoup plus leur instinct, pour s'occuper de leurs enfants.

Et aujourd'hui ?

Je ne retrouve plus les valeurs d'antan. Je ne suis pas en train de parler de garder l'éducation x ou y, mais de recadrer ces valeurs.

Pour finir je trouve dommage que la société qui va toujours plus vite et qui ne prend même pas le temps de respirer, ne soit pas consciente qu'elle n'a plus les infrastructures adaptées au niveau des enfants.

Les deux parents travaillent. Le chômage, les divorces ou autres difficultés renforcent les problèmes relationnels des enfants. Les grands parents son actifs et moins présents. L'école à un système qui met en avant les enfants qui ont la capacité d'adaptation et laisse les autres à la traîne. En même temps les surdoués arrivent en grand nombre et s'ennuient, donc rétrogradent également. On diminue ou supprime des infrastructures utiles...

Les psychothérapeutes sont surchargés, les logopédistes ne chôment pas et les problèmes sont toujours là….!!!

En conclusion

Il y a peu de personnes qui connaissent vraiment la pédagogie ou en tout cas sachent l'adapter. La pédagogie dont on parle actuellement et plus basée sur l'époque actuelle, que sur l'évolution de l'enfant dans son environnement, d'où le décalage.

Ce message peut surprendre plus d'une personne, cependant n'oubliez pas qu’en Suisse, ce sont les jeunes de 16 à 25 ans qui tiennent la 1ère place dans le triste classement de la mortalité "par suicide". Ces jeunes ce sont nos enfants…
 


Auteur de l'article : Pascale AA Thommen, Aromathérapeute - Conseillère en Naturopathie/agréé ASCA. Tél : 024/441.31.27.

Tous droits appartiennent à leurs auteurs.
 
 

  page 1 / 1  
 

www.portail-sante.ch www.portail-sante.fr www.portail-sante.be