Aromathérapie, une méthode de traitement vieille de plusieurs millénaires



 Auteur : Martine Gaillard, Naturopathe, Chromothérapeute, Iridologue.

Bilans de santé - Iridologie - Chromothérapie - Phyto-aromathérapie - Homéopathie - Réflexologie - Cristallothérapie - Nutrition - Techniques énergétiques - Technique psycho-émotionnelle - Fleurs de Bach - Chakra thérapie, Access Bars Consciousness.

Adresse : 39, av. du Lignon
1219 Le Lignon (Genève)

Tél : 022 743 00 82
 

Navigation rapide      >>     

 

Qu’est ce qu’une Huile Essentielle ?


L’HE est une substance odorante, volatile de consistance huileuse que l’on retire des végétaux soit par distillation, soit par expression ou par quelques autres procédés moins souvent utilisés. La distillation est la méthode la plus courante.

La plante contient des molécules aromatiques ou odorantes dans un ou plusieurs de ses organes producteurs (par exemple feuilles, fleurs, fruits, graines, écorce, racines). Dès lors qu’elle en contient une quantité suffisante, elle peut être distillée.

Donc on peut dire que l’HE est avec l’Hydrolat le résultat de la distillation à la vapeur d’eau des plantes aromatiques.

Pour la distillation, les plantes sont mises dans un alambic. Sous les plantes se trouve un bac d’eau avec en dessous, du feu. Sous l’effet du feu, l’eau s’y transforme en vapeur, celle-ci passe à travers les plantes, se volatilise et entraîne les molécules aromatiques puis se re-condense dans le serpentin réfrigérant. A la sortie de l’alambic un récipient récupère l’HE qui flotte à la surface ainsi que l’eau que l’on appelle Hydrolat ou Eau florale qui sera dans le bas du récipient.



L’hydrolat aura les mêmes propriétés que l’HE mais sera moins concentré (il contient env. seulement 5% des composés aromatiques de l’HE) et est donc moins rapide dans son action. Par contre il sera plus doux et plus simple d’utilisation.

Une autre méthode qui permet d’obtenir une HE est ce qu’on appelle « expression ». Celle-ci est réservée aux agrumes et s’effectue par pression des petites poches contenues dans l’écorce des fruits.

Les HE sont volatiles (elles s’évaporent si vous laissez votre flacon ouvert). Contrairement à ce que l’on pourrait croire, elles ne sont pas grasses (elles peuvent pour certaines être un peu visqueuses (myrrhe ou santal). Elles sont plus légères que l’eau (sauf cannelle, girofle et sassafras). Elles ne se dissolvent pas dans l’eau mais seulement dans huile et alcool.

 
 

page précédente : Qu’est ce que l’aromathérapie ? page 2 / 6 page suivante : Espèces et chémotypes
 

www.portail-sante.ch www.portail-sante.fr www.portail-sante.be